Covid-19, cancer... quelles sont les étapes de production d'un vaccin?

Updated: Jun 9, 2020


Par Fatéma Dodat

Source Image : Creative Commons


Ces temps de crise nous rappellent que la quête d’un vaccin est longue mais que les efforts paient. Le Dr Claude Perreault, chercheur principal à l’Institut en Immunologie et en Cancérologie (IRIC) de Montréal, a reçu le Prix de la Découverte de l’année 2019 de Québec Science pour ses travaux sur le développement d’un vaccin thérapeutique contre les cancers. Ces avancées majeures sont les premiers pas vers un vaccin contre le cancer. Elles nous rappellent également que la route vers la mise en place d’un vaccin est généralement longue. Pouquoi?


Tout d’abord, il faut comprendre la maladie donc identifier l’agent responsable et localiser sa présence ou son porteur dans la nature. Ensuite, vient la caractérisation de l’agent infectieux en tant que tel où l’on identifie les propriétés biochimiques, génétiques et les marqueurs d’infection du virus. On établit en parallèle un modèle animal qui sert à reproduire l’infection chez l’humain.

Ensuite vient la phase pré-clinique avec la fabrication de différents candidats de vaccins. Cette étape est primordiale, notamment pour valider la capacité d’inactivation ou d’atténuation du virus, pour sélectionner et purifier l’antigène qui va déclencher une réponse immunitaire et enfin, pour démontrer la stabilité et l’innocuité du vaccin chez les modèles animaux.

Toutes ces étapes représentent en réalité la première grande phase, appelée « Découverte », pour la fabrication d’un vaccin. Elles peuvent prendre des années. Pour ensuite tester le vaccin chez les humains, les scientifiques doivent faire valider leur protocole d’essai clinique au comité institutionnel approprié (ici, à Santé Canada) et valider 4 étapes avant la commercialisation de leur vaccin :



  • Phase 1: le vaccin est testé à différentes doses sur un petit échantillon de volontaires sains (10 à 100) pour tester la sûreté, la tolérance et la capacité du vaccin à déclencher une réaction immunitaire (immunogénicité).

  • Phase 2: les mêmes paramètres sont confirmés, toujours chez des volontaires sains, mais en plus grand nombre (50 à 500). Les doses optimales et la durée de la protection du vaccin sont également déterminées à cette étape.

  • Phase 3 : cette étape permet de déterminer l’efficacité du vaccin à prévenir la maladie dans une population plus grande et hétérogène. Cette étape valide les conditions et les précautions d’emploi du vaccin à terme. Au Canada, s’il est démontré que le vaccin est toléré et sécuritaire à ce stade, les chercheurs peuvent déposer une demande auprès de Santé Canada pour obtenir l’autorisation de commercialisation du vaccin.

Les étapes du développement du vaccin à l’autorisation officielle de commercialisation peuvent prendre près de 10 ans.

  • Phase 4 : cette phase survient après autorisation du vaccin sur le marché et permet de recueillir des renseignements supplémentaires sur les effets secondaires potentiels du vaccin identifiés par les patients et les médecins.

79 views0 comments
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram
  • Twitter

© 2020 Fatéma Dodat. All rights reserved.